Cendrillon de sa tombe.

12 mars 2008

Le supporter...

drapeau_036Le supporter sent la tension l'envahir lentement et sûrement tout au long de la semaine.
Chaque moment passé le rapproche un peu plus du jour J.
Quelque soit l'enjeu du match, il ressent un sentiment d'espoir.
Il y croit.
Il se prépare mentalement à l'instant qu'il va vivre.
Un émerveillement toujours renouvelé comme si l'usure ne pouvait avoir d'emprise sur le duel à venir. Lorsque le fameux matin arrive enfin, les places sont prêtes au poinçonnage et les bières sont au frais dans le frigo.
Le supporter choisi soigneusement sa tenue. usapfantee
Celle-ci requière les couleurs de l'équipe soutenue.
Au fur et à mesure de la journée, la fébrilité monte.
Vient l'instant de l'entrée dans l'arène.
On y est.
La ferveur gronde dans le stade.
Les mascottes chauffent l'ambiance.
Puis le coup de sifflet résonne et la rencontre débute.
supporters_catalansL'ensemble du corps du supporter accompagne son équipe. Il vibre en écho aux actions.
Parfois, le découragement s'insinue en lui mais très vite la force des chants compatriotes le rattrape, lui insufflant un nouvel élan d'espoir.
Puis la mi-temps est là.
Tous se retrouvent autour d'une bière, chacun a à coeur de se remémorer les actions cruciales.
L'arbitre en prend généralement pour son grade au passage.
Si l'équipe est en mauvaise posture, le sujet sera surtout de justifier la difficulté par des excuses travaillées afin de paraître les plus plausibles.
Par contre, si l'équipe est en bonne voie alors la glorification peut s'entamer dés à présent. medium_escargot_catalan
Le tout étant d'être persuadé de continuer ainsi lors de la deuxième mi-temps.
Le match reprend.
Le supporter crie, s'agite, frappe dans ses mains, secoue sa banderole...
Il n'a de cesse de montrer combien il croit en les siens.
Les minutes s'égrènent comme prise de rapidité.
A la fin de la rencontre, le supporter n'est pas forcement heureux du résultat mais il sait qu'il a une semaine pour reprendre confiance.
Le moment est venu d'effectuer un débriefing avec ces collègues devant un bon verre...

action_usap

Posté par axuritangel à 13:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


11 mars 2008

Cendrillon se dévergonde...

vieux_livreLes tribulations de Cendrillon sont toujours les mêmes. Il suffit d'ouvrir un livre la concernant et l'on retrouve les faits, sempiternellement identique.

Elle ne peut modifier le passé. Mais de sa tombe, elle découvre la vie autrement.
Elle sait qu'elle a beaucoup de chance d'avoir supporté sans eurre sa maltraitance.
Un autre aurait été altéré par ces épreuves.
Elle apporte une leçon d'espoir et de courage. Une grande force mental pour soutenir les difficultés.

Aujourd'hui, elle a décidé de profiter de cette seconde vie.
Sans rejeter celle du livre.
Alors, avec ses copines des contes, elle s'amuse.
L'autre jour, elle a été à sa toute première soirée poker.poker_hold_em
Une expérience formidable car elle a rit, elle a bluffé sans vergogne, elle a perdu aussi vers la fin.
Elle ne s'en souvient plus bien car elle avait un peu trop bu.
Comme son caveau n'est pas loin, elle sait qu'elle ne court pas de risque sur le trajet du retour.
Et puis, dans le pire des cas, Blanche-neige lui fera une petite place à bord de son cercueil de verre.
Quelle joie d'avoir des amies. Elle ne connaissait pas cette possibilité dans sa biographie littéraire.
Alors elle profite et ne lésine pas sur les moyens afin d'y parvenir.

Elle a aussi effectué une soirée actions/vérités. Que de sensations.
Elle a embrassé Pan-Pan lors d'une action.
Elle a du révéler la couleur des sous-vêtements de sa marraine la fée. Celle-ci lui en veut encore d'ailleurs...
marraine_la_f_eCendrillon s'en fiche, sa marraine lui pardonnera et de toute façon elle est heureuse ce qui correspond au plus grand souhait de tous.
On l'excuse.
On l'aime tant.

Elle n'a pas changé pourtant, ces valeurs sont intacts.
Juste son comportement qui s'adapte au grés des jours et de la modernité...

637_Cendrillon_Affiches

Posté par axuritangel à 12:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

10 mars 2008

Elle...

Une mélodie presque inaudible, portée par le vent  vient saupoudrer sporadiquement l'air.
Telle une plainte, les notes se succèdent en un lancinant ostinato.
Un rythme qui pourrait s'imposer comme la base d'un chant.
Et puis, avec un peu de concentration, on peut entendre un crépitement.
Ce bruit, bien que ténu, ne correspond qu'à un seul phénomène. C'est celui du feu.
Les flammes lèchent les bûches qui, en se consumant, produisent ce son.feu_de_camp
L'atmosphère s'en imprègne.
En fond, un clapotis. Régulier, sans discontinuer.
Il s'agit des vagues venant se jeter doucement sur la plage.
Le cadre achéve de se former.

trace_de_pas_dans_le_sableUn jeune homme avance, il plonge ses pieds nus dans le sable.
A chaque pas, il pose sa voûte plantaire sur ce sol mouvant.
La droite puis la gauche, le sable l'ensevelit.
Une caresse, les grains glissent entre les doigts de ses pieds.
Il aime ces instants où la quiétude se propage en lui.
Un moment de renoncement, il se confond avec la nature.
Elle s'impose en lui.

Pourtant, ses pensés tourbillonnent.
Il est obsédé.
Toute sa vie tourne autour d'une seule chose.
Il ne vit que par Elle. Cette fille.
Il l'imagine marchant à ses côtés.
Glissant sa frêle main dans la sienne.
Ses cheveux voleraient avec le vent. silhouette_femme_plage_soleil
Elle frissonnerait. Il la rapprocherait alors de lui afin de la réchauffer.
Elle le regarderait et elle se perdrait dans l'immensité sombre de ses prunelles.
Pour se ressaisir, elle détournerait de son chemin en sautillant.
Elle serait à lui, elle aurait compris qu'il saurait la rendre heureuse, vraiment, totalement.
Il l'aime intensément.

Il sait qu'il est un doux rêveur.
Un brin mélancolique. Cependant il le cache.
Un homme doit être fort de nos jours.
Il a besoin d'Elle.
Il a peur de ne jamais la trouver.

Alors chaque jour, il se dirige vers le bord de mer et marche un peu.
Il  s'accorde un répis. Il consacre cet instant à sa dulcinée, son futur.

Quand finira-t-il par la rencontrer? L'attente lui semble si longue...

coeur_sur_la_plage

Posté par axuritangel à 11:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

09 mars 2008

Cendrillon constate...

"Il était une fois, il y a bien longtemps"...
A Cendrillon, tout cela lui semble loin.
Elle repose dans sa tombe dans ce vaste cimetière.
Prés d'elle, d'autres sont là.
Ils ne sont pas tous issus de contes.
Un Homme notamment, il est là depuis peu.
Il est jeune pour l'éternité.
Il mérite sa place ici.
Il a laissé tant de trace dans la réalité.
Il était vigoureux quand la faucheuse est venue le prendre.
Il avait encore tellement de choses à faire.
Inoubliable, il restera.
Il porte le nom d'un arbre.
Fort, fier est cette arbre.
Noueux aussi avec le temps mais solide, comme inaltérable.
Il savait dire le mot juste, ne pas juger, écouter les gens.
Rien ne saurait l'effacer.

A toi, Olivier:

Le temps a passé

Sans le ramener.

La mémoire est vive,

La douleur agressive,

Le manque d'une présence,

La force de l'absence,

En chaque jour s'étire,

Et toujours un peu plus, déchire...

Olivier

Cendrillon trouve cela bien injuste...

Posté par axuritangel à 11:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

08 mars 2008

Nouveau...

Un blog qui se poursuit...
Un nouveau blog dans la continuité du précédent:
sempreendavant.com

Posté par axuritangel à 10:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]